NM1 2020/2021 - 20/10/2020

UNION TOURS BASKET METROPOLE - CEP LORIENT BASKET

91 - 87

FacebookFacebook

Union Tours Basket Métropole 91 - 87 CEP Lorient Basket

Est-ce grave de perdre contre Tours, l'un des grands favoris de la poule avec tous ses joueurs talentueux ? Qui plus est en déplacement ? Franchement, la réponse est non. Après 4 journées de championnat, nous espérions tous que notre équipe irait titiller cette formation Tourangelle en les poussant à la faute. Pour cette fois, c'est manqué mais cela s'est joué à peu de choses tellement nous les avons tout de même tracassés. Tous nos joueurs ne sont pas encore à 100% de leur capacité et restons persuadés que nous aurons notre revanche.

Démarrage trop timide

Les spécialistes voudront toujours trouver la source de cette défaite et la trouveront sans doute dans ce démarrage un peu capricieux, malgré ce tir primé dès les premier instants de Sébastien. Un peu à la traine, nous subissons très vite les assauts répétés des Tourangeaux qui alternent rapidement le jeu court, notamment avec Craion notre vieille connaissance, ou des tirs lointains teintés de grande réussite de Chambre, Ateba ou Pourchot, autre ancienne connaissance du CEP. Notre défense est souvent en retard et Tours en profite. Et, comme une déveine n'arrive rarement seule, nos nombreuses tentatives en attaque se soldent trop souvent par des échecs. L'équipe locale ne nous accorde que peu de ballons de seconde chance... Pourchot veille aux rebonds. Alors pendant que Craion continue a faire des ravages dans notre peinture, les canonniers d'Indre-et-Loire pilonnent notre panier avec fortune. Tours séduit, Tours s'envole. Si bien qu'à 30-18 à la fin du premier quart-temps, il devient difficile d'imaginer la suite des évènements. Et pourtant ... L'horizon Cépiste s'éclaircit soudainement à la faveur d'une défense beaucoup plus vigilante et surtout plus pressante. Retrouvant un peu de prospérité aux tirs et enfin un peu moins sanctionnés, les bretons recollent très rapidement à l'équipe locale sous l'impulsion de notre capitaine Ibrahim, de Bali et de Marius (32-28). Nos espoirs sont ravivés surtout qu'au niveau jeu, nous ne subissons plus mais ils nous manquent encore quelque chose pour passer devant. Temgoua, Craion et Doumbia redonnent de la couleur à l'attaque de Tours. Et dans le même temps Ibrahim et Bali se démènent pour ne pas sombrer. Sébastien nous ramène alors à une possession à la pause.

Mano à mano

Seule ombre au tableau désormais les 3 fautes de Ronaldas et les 3 fautes de Jordy. Néanmoins, la maîtrise du jeu change de côté pour quelques secondes. Le dunk retentissant de Baptiste et les 3 points de Jordy permettent enfin au CEP de revenir à égalité 44-44 et avec l'aide de Bali, de passer devant. Dès lors, la rencontre s'anime pour la joie des spectateurs qui assistent au regain d'activité des deux formations en présence, deux formations très proches l'une de l'autre. Les attaques rivalisent d'audace alors que les défenses deviennent plus agressives. Et les fautes tombent... Restant toujours dans le sillage de son adversaire, aucune équipe n'arrive à prendre de l'avance. Le jeu est rapide, peu de temps mort. Aucune des deux formations n'arrive à prendre le dessus et au terme du troisième quart-temps, le CEP ne compte que deux points d'avance sur Tours. Cette guerre d'usure, passionnante pour le public monte encore en gamme dans le dernier acte. Avec Dargenton, ancien pensionnaire du CEP, qui réussit 2 dunk pratiquement coup sur coup et ce diable d'Ateba qui continue à scorer contre nous - il terminera avec 30 points - le CEP ne laisse pas Tours s'échapper. Marius permet deux fois à Ronaldas de marquer et il marque à son tour. Le mano à mano se poursuit encore avec quelques fautes assez franches. Et quand Sébastien réussit enfin à nous hisser au-dessus de l'équipe locale, le duo Craion-Ateba enchaine pour reprendre le dessus. Le jeu devient âpre et haché. Les dernières minutes arrivent mais nous négocions mal la dernière. Trop tard pour regretter les 11 lancers francs manqués de la rencontre, le tir primé de Sébastien à dix secondes de la fin ne change rien à l'issue. Malgré les 25 points de Bali et les 18 de Sébastien, Tours l'emporte au score après avoir été bousculé. Une vraie rencontre de basket. Deux belles équipes.

OP

Score par période : 30-18, 12-21, 23-28, 26-20

Statistiques du match

CEP LORIENT BASKET
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
Ibrahim Saounera 30:24 10 1 4/8 50% 3/3 100% 1/5 20% 1/1 100% 12
Sebastien Cape 31:09 18 0 8/15 53% 6/10 60% 2/5 40% 0/0 0% 12
Abdoulaye Sy 20:25 2 5 0/5 0% 0/4 0% 0/1 0% 2/6 33% 1
Marius Van Andringa 22:22 8 1 3/7 42% 1/1 100% 2/6 33% 0/0 0% 8
Baptiste Oger 7:51 6 1 2/2 100% 2/2 100% 0/0 0% 2/2 100% 8
Bali Coulibaly 32:28 25 5 9/13 69% 9/13 69% 0/0 0% 7/10 70% 23
Yannis Thalgott 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Jordy Kuiper 12:07 6 1 2/4 50% 0/0 0% 2/4 50% 0/0 0% 2
Ronaldas Rutkauskas 21:54 6 1 2/4 50% 2/2 100% 0/2 0% 2/6 33% 2
Souarata Cisse 21:21 6 5 2/4 50% 0/1 0% 2/3 66% 0/0 0% 9
Totaux equipe 87 23 32/62 51% 23/36 63% 9/26 34% 14/25 56% 79


UNION TOURS BASKET METROPOLE
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
Maxence Dadiet 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Roman Huger 7:38 0 1 0/2 0% 0/0 0% 0/2 0% 0/0 0% -1
Ahmed Doumbia 20:48 11 1 4/5 80% 3/3 100% 1/2 50% 2/2 100% 11
Michael CRAION JR 33:16 12 13 6/12 50% 6/12 50% 0/0 0% 0/0 0% 17
Baptiste Cartier 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Alexis Dargenton 16:18 10 5 5/5 100% 5/5 100% 0/0 0% 0/0 0% 14
Michel Jean-Baptiste-Adolphe 11:19 1 0 0/1 0% 0/1 0% 0/0 0% 1/2 50% -2
Seydou Ousmane Ndiaye 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Ralph Temgoua 31:14 13 1 2/6 33% 0/3 0% 2/3 66% 7/8 87% 11
Fabien Ateba 30:05 30 2 9/14 64% 3/4 75% 6/10 60% 6/6 100% 28
Marius Chambre 30:15 6 1 2/5 40% 0/1 0% 2/4 50% 0/0 0% 5
Vincent Pourchot 19:07 8 9 3/5 60% 1/2 50% 2/3 66% 0/1 0% 15
Totaux equipe 91 36 31/55 56% 18/31 58% 13/24 54% 16/19 84% 101
Partenaires majeurs
Partenaires institutionnels