NM1 2019/2020 - 08/02/2020

SOMB - CEP LORIENT BASKET

72 - 67

FacebookFacebook

SOMB Boulogne  72 - 67  CEP Lorient

Avec le règlement actuel du championnat de nationale 1 masculine, il est parfois difficile de comprendre les enjeux d’une rencontre de basket. Aujourd’hui, Boulogne, actuellement deuxième de la poule, rencontre notre équipe du CEP Lorient toujours dernier. Les deux formations ne luttent pas avec le même objectif et sont déjà condamnés à se séparer en fin de première phase. L’intérêt de ce match est donc limité mais peut être utile pour faire travailler les automatisme, rôder les systèmes de jeu et pourquoi pas gagner de la confiance. Le gros risque est la blessure mais le CEP connaît la musique.

L’entame de match de Lorient n’est pas mauvaise. Boulogne tente tout d’abord d’enflammer la rencontre sans réel succès. Profitant de la mobilité et de l’adresse de Souarata, les lorientais prennent les devants et, avec un rythme assez soutenu, soutiennent largement la comparaison avec l’équipe locale. Le marquage apparemment proche de Boulogne ne semble pas perturber notre paire d’intérieurs Luka et Ronaldas. Leur activité et leur complicité sont très utiles aux Lorientais qui prennent deux possession d’avance. Sentant le danger, Boulogne réagit et commence à presser nos joueurs si bien qu’au lieu de prendre de l’avance, nous commençons, nous aussi, à gaspiller quelques bonnes occasions. Les maladresses locales ne durent pas et nous facilitons leur retour dans le jeu. Ainsi, Temgoua ramène son équipe sur le bon chemin et il faut toute l’intelligence de Luka, bien servi encore par Ronaldas, et de Souarata pour rester devant. Comme chaque défense y va de son pressing, nous nous orientons vers un match de tireurs longue distance. Pas vraiment bon pour le spectacle, surtout que la réussite n’est pas folichonne mais les échanges sont rapides et le ballon reste vivant. L’essentiel des points sera d’ailleurs marqué à l’approche du panier. Le coude à coude se poursuit pendant toute le premier quart-temps, période conclue par Baba avec une action mêlant autorité et culot. Très en jambes, nous retrouvons Baba au début de la période suivante. Il marque encore dans son style très aérien. Cette fois Philippe a ouvert son banc. Ruben, Cedric et Baptiste sont désormais sur le terrain. Boulogne a compris la leçon et le jeu gagne en intensité. Beaucoup de mouvements et toujours des tir longue distance, Boulogne emballe le match. Contre toute attente, les Cépistes ne fléchissent pas. Après 2 paniers de Diame, Boulogne doit attendre quatre minutes avant de marquer le moindre point. Pendant ce temps, le trio Ruben, Cédric et Baba engrange cinq points supplémentaires. Souarata répond alors à Huger par un tir primé. Hélas,le rêve breton ne dure pas car Boulogne n’est pas deuxième du championnat pour rien et inflige un 11-0 aux Lorientais médusés. Les quelques maladresses locales assez fréquentes sont évacuées. Boulogne prend à son compte le jeu et déroule. Le retour d’une partie du cinq majeur Lorientais ne change pas vraiment la donne. Face à cette défense mobile et vigilante, nous éprouvons de grosses difficultés à construire et surtout conclure nos actions. Par dépit, nous nous réfugions dans une série de tirs lointains franchement très approximatifs. À la pause, nous avons réussi seulement 2 tirs à 3 points pour 16 tentés !!! C’est tout juste incroyable.

5 minutes de trop

Le suspense est toujours présent dans la salle car au début du troisième quart-temps Mathieu intercepte un ballon et le donne à son meneur. Oublié en tête de raquette 20 secondes plus tard, il rétabli l’équilibre (33-33). Gosselin lui répond de la même manière. Avec des défenses toujours aussi actives, les deux équipes peinent à marquer et continuent leur tentatives lointaines. Comme en première mi-temps, l’essentiel des affaires se déroule sous le panier avec des résultats toujours mitigés. Le rythme sur la moitié de terrain adverse est certes moins soutenu mais le jeu gagne en clarté. La solidarité de Lorient fait plaisir à voir avec une défense très remuante, chaque joueur est prêt à se sacrifier pour l’équipe. Et il suffit d’un perte de balle pour que le jeu s’accélère car les transitions sont par compte beaucoup plus rapides. Dans la zone restrictive de Boulogne, Luka et Ronaldas continuent de pousser à la faute mais là encore, leur réussite est atténuée par le retour en défense des adversaires, notamment Jean-Baptiste-Adolphe qui fait parler son expérience. Avec Mathieu et Ibrahim qui se relaient à la mène, nos intérieurs marquent 12 points à suivre, permettant ainsi au CEP de revenir sur les talons de Boulogne et même de prendre une possession d’avance. Mais, là encore, Temgoua et Akono veillent à garder le contact. A la moindre contre-attaque, Boulogne profite des quelques oublis lorientais en défense en se servant de leurs intérieurs comme points de fixation pour mieux libérer les espaces vers l’extérieur. Une tactique payante qui leur permet de rester dans le sillage des Bretons qui ne lésinent pas sur les efforts. Mais, malheureusement, notre activité est souvent mal récompensée car il y a toujours une main qui traine ou un mauvais contrôle. Et malgré un tir venu d’ailleurs de Mathieu, nous n’arrivons pas à prendre nos distances. Trois minutes assez confuses à la fin desquelles, Baba passe un nouveau panier suite à une nouvelle belle action collective. Le bénéfice de 4 points est faible alors que commence le dernier acte. Nos statistiques à 3 points sont toujours aussi insuffisantes (4/22) mais notre jeu volontaire proche du panier compense cette imperfection. Alors, il suffit d’un petit détail pour gripper la machine Cépiste. Une sévère faute anti-sportive sur Souarata et c’est Jean-Baptiste-Adolphe qui démoralise une fois de plus nos joueurs. Les 8 points consécutifs de ce grand monsieur renversent la situation et, devant son public qui exulte, Boulogne retrouve l’adresse qui lui faisait défaut. Avec Luka et Souarata nous restons pourtant dans le sillage mais, passé cet épisode, nous nous effondrons en essuyant un revers de 10-0. La fraicheur en fin de rencontre de cette équipe de Boulogne brise nos espérances. Mieux armés et moins fatigués que nos combattants, les Boulonnais multiplient les attaques et malgré les deux derniers tirs primés d’Ibrahim ou un nouveau panier de Souarata, nous échouons une nouvelle fois malgré un état d’esprit et une combativité irréprochables. Vraiment contrariant et encourageant à la fois.

OP

Score par période 16-18, 17-12, 13-20, 26-17

Statistiques du match

CEP LORIENT BASKET
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
Ibrahim Saounera 32:29 6 4 2/7 28% 0/0 0% 2/7 28% 0/0 0% 6
Yannis Thalgott 0:25 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Mathieu Bigote 34:44 9 2 2/9 22% 0/2 0% 2/7 28% 3/3 100% 7
Baptiste Oger 13:57 0 3 0/3 0% 0/2 0% 0/1 0% 0/0 0% -1
Luka Nikolic 25:31 13 7 6/12 50% 6/10 60% 0/2 0% 1/2 50% 15
Baba Soma Samake 12:46 8 2 4/4 100% 4/4 100% 0/0 0% 0/1 0% 10
Cedric Andre 10:51 3 2 1/2 50% 1/2 50% 0/0 0% 1/2 50% 5
Ronaldas Rutkauskas 30:52 14 5 4/9 44% 3/5 60% 1/4 25% 5/6 83% 18
Souarata Cisse 31:19 12 1 5/13 38% 4/7 57% 1/6 16% 1/2 50% 3
Ruben Albicy 7:06 2 0 1/1 100% 1/1 100% 0/0 0% 0/0 0% 2
Totaux equipe 67 30 25/60 41% 19/33 57% 6/27 22% 11/16 68% 68


S.O.M.B.
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
Roman Huger 19:59 8 2 2/3 66% 0/0 0% 2/3 66% 2/2 100% 14
Loic Akono 25:52 6 5 2/7 28% 0/0 0% 2/7 28% 0/0 0% 8
Hugo Dumortier 26:17 4 4 2/11 18% 2/4 50% 0/7 0% 0/0 0% 4
Marc Gosselin 27:00 16 6 5/10 50% 3/6 50% 2/4 50% 4/5 80% 18
Moise Diame 13:00 6 4 2/3 66% 2/3 66% 0/0 0% 2/4 50% 7
Michel Jean-Baptiste-Adolphe 27:00 17 13 7/9 77% 7/9 77% 0/0 0% 3/4 75% 33
Ralph Temgoua 19:51 9 2 3/9 33% 2/5 40% 1/4 25% 2/2 100% 6
Martin Courtois 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Matthieu Robin 18:19 6 2 2/6 33% 0/3 0% 2/3 66% 0/0 0% 7
Parfait Njiba 22:42 0 3 0/5 0% 0/2 0% 0/3 0% 0/0 0% -2
Totaux equipe 72 46 25/63 39% 16/32 50% 9/31 29% 13/17 76% 98
Partenaires majeurs
Partenaires institutionnels