NM1 2019/2020 - 24/01/2020

Caen Basket Calvados - CEP LORIENT BASKET

78 - 68

FacebookFacebook

Caen Basket Calvados 78 - 68 CEP Lorient

Qui se souvient des 20 points d’écart du match aller ? Sans Baptiste blessé, notre équipe n’avait pas su rivaliser face à une écurie menée par un Acker en parfaite réussite. Depuis, les choses ont changé. Caen alterne le bon et le moins bon. Et le CEP végète en fin de classement du fait principalement d’une succession de mauvaises fortunes inutiles de commenter plus longuement. Avec le mieux grandissant entrevu au match précédent, l’heure est à la reconstruction pour nos joueurs. Mais, hélas, trois fois hélas, la nouvelle défaite de ce soir va retarder une fois de plus l’échéance. C’est au niveau mental qu’il faut travailler désormais. 

Physiquement, c’est indéniable. Le CEP sait soutenir la comparaison. Lors du premier quart-temps, nous ne donnons  pas l’impression de souffrir. Du fait d’une défense à petite distance de l’équipe locale, nous éprouvons quelques difficultés à atteindre Drissa ou Baba dans la profondeur. Mais cette relative faiblesse est vite compensée par une circulation de balle rapide qui permet aux Lorientais d’ajuster par cinq fois des tirs à longues distances. Avec Ibrahim qui montre l’exemple, rapidement suivi par un Baptiste très remuant et Mathieu, toujours aux aguets, nos joueurs semblent bien embarqués dans la rencontre. Et ce sentiment est d’autant plus évident qu’en défense, nos bretons se montrent très vigilants et solidaires. Petit bémol toutefois lorsque les caennais accélèrent. L’intensité monte d’un cran et quelques erreurs de jugement lors de transitions rapides suffisent à nos adversaires pour marquer plus facilement et essentiellement en contre. Caen ne s’affole pas et combine avant tout dans la raquette mais c’est Lorient qui mène de deux points et même de quatre sur un tir en suspension de Mathieu et alors que commence le deuxième acte. Cette fois, Ruben est à la mène mais ne le restera pas longtemps car le jeu gagne en puissance. Face à l’agressivité défensive, les espaces se réduisent vite et il n’y a guère qu’Ibrahim et son capitaine pour trouver le bon chemin. Les Lorientais n’ont pas le temps de se satisfaire des fautes qui commencent à tomber par saccades car Caen joue plus vite et cible toujours notre raquette. Poussés par leur public et conduits par Thibedore, Pope et Pfister, les Normands se montrent intraitables sur chaque ballon. Un pressing si fort que chacune de nos attaques se révèle délicate et rugueuse. Le combat est âpre et le score évolue par vagues successives, le leader changeant plusieurs fois. Ainsi, si Souarata et Ronaldas redonnent un maigre avantage au CEP, Pope se charge d’inverser la tendance. Avec Pfister qui marque une nouvelle fois, Caen termine le deuxième quart-temps avec deux points d’avance. Lorient est toujours là mais devient le chasseur.

Du progrès mais...

Collectivement, Lorient paraît pourtant bien en place et ne plonge pas au grand dam de ses détracteurs habituels mais face aux aptitudes très élevées des joueurs du Calvados, la moindre erreur se paie cash. Ainsi, malgré la très bonne volonté des Cépistes et un nouveau tir primé de Ronaldas qui replace notre équipe devant Caen, Bangura réplique aussitôt. L’équipe locale n’accorde que très peu de ballons de seconde chance pour le cep qui ne maîtrise plus le secteur intérieur. En face, c’est du costaud et leur profondeur de banc permet à l’entraîneur une multitude de combinaisons. Ne pas croire non plus que tout est simple pour Caen. Loin de là, mais il suffit de suivre les derniers paniers de Noel, de Pope ou de Pfister pour se rendre compte de l’adresse de ces joueurs. Nos adversaires multiplient les exploits souvent individuels pour réussir les paniers et malheureusement y arrivent. Alors, même si Baptiste se montre de plus en plus précis en recollant encore une fois au score et, même si Drissa l’imite lui-aussi quelques temps plus tard, nos champions doivent se surpasser, faire preuve de courage et d’une farouche volonté en défense pour contrer les attaques d’une équipe caennaise légèrement un ton au-dessus. Caen possède 5 points d’avance à l’entame du dernier quart-temps. Pendant deux minutes, le CEP est à la hauteur de l’équipe locale avec un panier au delà de l’arc extérieur de Souarata. Mais face à la pression Calvadosienne, la réussite n’est plus la même. Les tirs deviennent approximatifs car souvent en fin de possession et plus inquiétant encore, Caen tire deux fois plus que Lorient. Le malaise grandit encore plus sévèrement lorsque nos joueurs essuient une période de quatre minutes de disette complète. Malgré un nouveau temps mort, Pfister, Noel et Thibedore se relaient pour nous infliger un 12-0 qui scelle déjà la fin de rencontre. L’écart grimpe très rapidement à +17 en faveur de Caen qui se permet même quelques facéties tout en muselant nos artilleurs, cédant plus mentalement que physiquement. Dès lors, loin de s’écrouler, le trio Ibrahim, Baptiste et Souarata s’entendent pour réduire l’écart mais il est trop tard. Caen s’impose logiquement en jouant de puissance en fin de parcours. Lorient a tenu 33 minutes avant de se déconcentrer au mauvais moment. Un progrès appréciable mais pas encore décisif. Allez le CEP.

OP



Score par période : 18-20, 21-17, 21-18, 18-13

Statistiques du match

CEP LORIENT BASKET
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
Ibrahim Saounera 36:43 19 7 6/7 85% 3/3 100% 3/4 75% 4/4 100% 29
Yannis Thalgott 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Mathieu Bigote 33:06 8 2 3/9 33% 1/3 33% 2/6 33% 0/0 0% 1
Baptiste Oger 30:40 14 2 4/7 57% 0/0 0% 4/7 57% 2/2 100% 14
Drissa Ballo 21:21 6 3 3/5 60% 3/5 60% 0/0 0% 0/0 0% 4
Baba Soma Samake 8:30 0 0 0/1 0% 0/1 0% 0/0 0% 0/0 0% -1
Cedric Andre 9:13 0 1 0/2 0% 0/2 0% 0/0 0% 0/0 0% -1
Ronaldas Rutkauskas 31:52 10 8 3/9 33% 1/4 25% 2/5 40% 2/5 40% 8
Souarata Cisse 25:18 10 1 3/7 42% 1/2 50% 2/5 40% 2/4 50% 6
Ruben Albicy 3:17 1 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 1/2 50% 0
Totaux equipe 68 30 22/47 46% 9/20 45% 13/27 48% 11/17 64% 64


CAEN BASKET CALVADOS
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
William Pfister 35:10 15 10 6/10 60% 6/7 85% 0/3 0% 3/8 37% 17
Florian Thibedore 34:57 18 5 7/9 77% 5/6 83% 2/3 66% 2/2 100% 26
Paul Madeleine 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Bryson Pope 22:24 17 4 7/12 58% 5/7 71% 2/5 40% 1/2 50% 15
Gide Noel 20:23 15 1 7/13 53% 6/9 66% 1/4 25% 0/0 0% 12
Jules Ingueza-Moussinga 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Soriah Bangura 22:25 4 4 2/5 40% 2/5 40% 0/0 0% 0/2 0% 4
Franck Christophe Yangue Tankeu 3:39 0 1 0/2 0% 0/2 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Aurelien Rigaux 36:45 7 3 1/7 14% 0/0 0% 1/7 14% 4/4 100% 8
Samba BALAYERA 24:17 2 3 1/6 16% 1/4 25% 0/2 0% 0/0 0% 2
Totaux equipe 78 34 31/64 48% 25/40 62% 6/24 25% 10/18 55% 86
Partenaires majeurs
Partenaires institutionnels